financer un investissement en loi Pinel

Comment financer un investissement en loi Pinel ?

L’investissement dans le neuf ou en VEFA donne une réduction d’impôt de 12 %, 18 % et 21 % lorsqu’il est fait par l’intermédiaire de la loi Pinel. Outre la réduction d’impôt, ace placement permet également à l’investisseur de se constituer un patrimoine et d’avoir un revenu régulier pendant la durée légale de mise en location (6, 9 ou 12 ans) choisie. Toutefois, force est de constater que l’investissement dans le neuf n’est pas donné. L’investisseur doit avoir une certaine somme d’argent à sa disposition avant d’investir. Comment faire alors pour trouver les sommes nécessaires pour un investissement en Pinel ? 

Financer le placement en Pinel par un emprunt

 placement en Pinel par un emprunt

Il est possible de financer l’investissement Pinel par un emprunt. L’emprunt peut ainsi couvrir 100 % de l’investissement mais il peut également intervenir pour compléter une grande partie du financement de l’investissement. Le prêt peut se présenter sous différentes formes.

  • Le prêt classique consiste pour l’investisseur à emprunter une certaine somme d’argent à un organisme financier et à rembourser chaque mois une partie de cette somme et le montant des intérêts. Ce type de financement est proposé pour la plupart du temps pour un premier investissement dans l’immobilier locatif.
  • Le prêt « in fine » est également proposé aux investisseurs. Ce type de prêt offre la possibilité d’emprunter de l’argent auprès des banques pour un remboursement se faisant en deux temps. Pendant toute la durée du prêt, ce sont les intérêts et les assurances qui sont remboursées. Le capital n’est remboursé qu’à la dernière échéance.

En investissement Pinel, le recours à l’emprunt pour financer l’investissement offre un double avantage. Premièrement, il permet de déduire les intérêts d’emprunt sur les loyers reçus sous le régime Pinel. Deuxièmement, il permet à l’investisseur de souscrire à des assurances décès et invalidités pour solder le crédit bancaire en cours dans le cas où l’un des deux cas se présente. Ce deuxième avantage permet ainsi de protéger la famille de l’investisseur.

Financer le placement en Pinel par un apport personnel

placement en Pinel par un apport personnelÀ côté de l’emprunt, l’investisseur peut également financer le placement en Pinel par ses fonds propres. Dans ce type de financement, l’investisseur utilise les liquidités en sa possession pour financer le bien. L’investissement en cash a comme avantage d’échapper aux contraintes de remboursement d’emprunt. De plus, cet avantage libère l’investisseur des devoirs de montage de dossier pour demander l’emprunt auprès des banques.

Les conditions pour accéder à la loi Pinel

Pour que la loi Pinel s’applique, il faut d’emblée respecter certaines conditions. C’est seulement après avoir rempli ces conditions que l’investisseur peut penser à financer l’investissement. Ainsi, il doit :

  • Investir dans un logement neuf ou en VEFA ;
  • Mettre le bien en location dans les douze mois suivant la livraison du bien ;
  • Respecter un zonage, un plafond des loyers et une limite des ressources des locataires ;

Le montant de l’investissement est limité à 300 000 € par an ou à 5 500 €/m² par an.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *